Les aventures de la famille Vidoco

Oyé, Oyé les gens ! Voici Mon premier chapitre sur la mafia Covid-19 investissant le monde. Ecoutez mes histoires racontées comme une séance d’ASMR ou une lecture inspirante, décalée, et qui coupe les pensées négatives

Chapitre 1 : Patit arrivé, Les aventures de Vidoco

Chapitre 1 : Petit arrivé, Les aventures de Vidoco

Personne n’aurait pu dire d’où venait Petit. C’était son surnom. Il s’appelait Vidoco. Il était arrivé un jour, par hasard, dans la ville et le pays, car il avait plusieurs frères et sœurs qui lui ressemblaient – presque comme une goutte d’eau – , et ils avaient installé leur mafia sans que l’on s’en aperçoive. Puis, nous nous étions habitués à lui et à toute sa famille trop envahissante, trop intrusive, trop bouleversante.
Le quotidien, même au marché, changeait pour ne jamais les croiser, ces truands. Même les habitudes de vie changeaient chez nous comme par exemple : sortir le soir après 18 heures ou 19 heures voire toute la journée à une époque car ils mettaient trop le bazar à accoster les mamans, les enfants à l’école, les papas, les grands-parents, les établissements pour personnes handicapés ! Même ici, il y rentrait.
Les Vidocos accostaient beaucoup de monde, même lorsque l’on était attentif et ils sautaient sur les gens, à tout va. Vidoco ressemblait, comme ses frères, a un monstre d’une dizaine d’années capricieux et envahissant, qui vous pompe l’air. Il avait un visage tout rond et de beaux yeux noirs et grands, un peu obliques, et effrayants certains jours où il vous regardait fixement.
C’étaient surtout ses poils et jambes que nous remarquions ! Il était poilu et avec des membres d’une longueur peu habituel. Ils étaient très longs, couleur foncé aussi. Le Petit Vidoco, en France, depuis un peu avant Mars 2020 avait quitté l’Afrique où il avait passé plusieurs mois et avait embarqué dans l’avion sans frais en se cachant. Flûte tout lui est permis, je le mettrai bien en taule ! Une part de sa famille était déjà présente en France. Il venait les rejoindre pour continuer leur cirque. Vidoco nous courraient après très vite pour se nourrir et nous dévorer dans la narine, la trachée, l’œsophage et les poumons à la tombée de la nuit

Votre chapitre 2 : Napperon contaminé, la semaine prochaine !

Un avis sur « Les aventures de la famille Vidoco »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :