Cosmétologie primitive, Make-up/Hygiène/Soin du visage durant l’Antiquité

Au Moyen Age ; les peuplades égyptiennes, romaines, grecques, gauloises ont utilisé maquillage, toilette, ingrédients naturels pour soigner la peau du visage, être beau et propre. Cette cosmétologie était à base d’albâtre, onguent, fientes de taureaux…

Les canons de la beauté du visage comprenaient des émulsions, des crèmes, des huiles, des fonds de teints, de la parfumerie, des odeurs, des substances maison. Ces secrets de beauté étaient clarifiants, drainants, naturellement nutritifs, hygiéniques, antirides, gommant grâce au fardage, friction, colorant, et masques.

Cosmétologie agréablement observable sur les sculptures ancestrales

Privilégiant les graisses, les huiles, les ingrédients culinaires tels que la farine ; les égyptiennes, les grecques, les romaines et les gauloises voulaient un teint de porcelaine. Les gaulois avaient une connaissance des produits de beauté, les utilisaient et dissimulaient les lésions sur la peau.

Les 4 peuplades avaient une coloration de cheveux différentes : noir ou clair chez les gauloises et noir chez les égyptiennes, blonde chez les grecques, châtain chez les romaines. Les substances et habitudes de soins de peau étaient différents pour chacun des peuples :

SOIN DU VISAGE 

Les égyptiennes avaient des secrets de beauté et frictionnaient leur peau du visage et corps avec des onguents à base de térébenthine ou de graisses. Les romaines utilisaient la malachite pour purifier leur peau.  Les romaines désiraient parfois passer à une chevelure plus claire comme les grecques.

Les gauloises utilisaient la cendre végétale comme savon et des baumes à base de mélilot pour des soins et de safran tandis que les grecques confectionnaient des crèmes à base d’excréments de taureau au de brebis entre autres.

RAFFERMIR LA PEAU

En cosmétologie, les égyptiennes se lavaient, s’épilaient également et se peignaient. Elles raffermissaient aussi leur peau avec du sel nordique. Ainsi elles entretenaient leur peau, l’hydratait et enlevaient les peaux mortes. Les grecques menaient une forte hydratation de leur peau avec les graisses.

Les gauloises utilisaient davantage d’ingrédients et de colorants pour leur baume : myrrhe, vin et céruse (fond de teint blanc), ou ocre (fond de teint coloré). Les romaines hydrataient et entretenaient leur peau avec une crème faite de cervelle de tortue, fientes d’ibis mis dans du lait d’ânesse.

MAQUILLER SES YEUX ET SES CHEVEUX

Les égyptiennes se maquillaient les yeux avec du fard à paupière vert, bleu ou noir. Elles se lavaient plusieurs fois par jour. Leurs cheveux étaient recouverts d’henné qui servait aussi à colorer leurs mains et ongles.

Les grecques utilisaient la poudre d’ocre, les romaines prenaient de la malachite et galène, vert ou noir donc, pour le phare à paupière. Les romaines noircissaient leur chevelure, sourcils avec une pâte d’œufs de fourmis. Les gauloises avancées en innovation : miroir, ciseaux, peigne, se teignaient les cheveux en noir ou les sourcils avec du suif.

MAQUILLER SES JOUES ET SES LEVRES

En Egypte, les femmes s’enduisaient les joues et lèvres avec du pigment rouge issue de l’ocre utilisé pour les peintures. Cela servait aussi de fard à joue pour illuminer le visage. Les romaines utilisaient du vermillon pour leur lèvres.

Les grecques enduisaient leurs lèvres de miel. Les hommes et femmes gaulois avaient leur gratte ongle et des rasoirs, des peignes en os, et sont loin d’être rustres ou barbares car ils ont inventé de nombreux produits : armes et matériels cosmétiques.

Un bel et surprenant héritage de l’Antiquité

Grecques, romains, gaulois, égyptiens nous ont laissés de nombreux héritages sanitaires et cosmétiques qui sont toujours utilisés actuellement dans la cosmétique bio. Pendant le Moyen Age, au 15e siècle, Diane de Poitiers fixe les canons de la beauté pour les femmes qui se doivent d’être belle avec :

  • Peaux, dents et mains blanches
  • Yeux, sourcils et paupières noirs
  • Joues, lèvres, ongles rouges
  • Corps, cheveux et mains longues
  • Dents, oreilles et pieds courts
  • Bouches, tailles et fins du mollet étroits
  • Bras, cuisses, et hauts des jambes gros
  • Tétons, nez et têtes petites.

Mes références

Mes références
Les gaulois des inventeurs, MEDIOLANUM CIVITAS SANTONUM, La Cosmétologie à tous les âges, PERSEE, Les secrets de beauté antique, BLOG BEAUTE BIO, Ecole de maquillage

Cet article ainsi que ses références sont publiés sur https://e-reporter-sante.com/ _ E REPORTER SANTE – Service rédaction- Elisabeth Righini SIRET 89045878900017 11 rue de Chantepuits – 95220 Herblay. Tél. : +33 (0)6 48 90 56 54 ©E REPORTER SANTE – mars 2021->

VOS COMMENTAIRES SONT LES BIENVENUS !

Rédacteur web SEO, Elisabeth Righini

2 commentaires sur « Cosmétologie primitive, Make-up/Hygiène/Soin du visage durant l’Antiquité »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :