Régime alimentaire avec les plantes sauvages comestibles

Dans votre régime alimentaire, il est possible d’ajouter les plantes sauvages qui poussent seules, sont envahissantes, mais peuvent être aussi saines pour la santé ! De tout temps, les fleurs sauvages ont pu être utilisées. La tisane au citron calme la toux.

Ortie, Plante sauvage comestible en soupe
Ortie, Plante sauvage comestible en soupe

Il faudrait dans son régime alimentaire « manger 5 fruits et légumes par jour« , dit-on à la télévision ou sur mangerbouger.com. A notre époque friande de manger différemment,  plus sain et de se soigner sans antibiotiques, les fleurs sauvages ne sont-elles pas aussi une solution « plus bio » ?

Mauvaises herbes adaptées pour son régime alimentaire

Quel enfant n’a jamais cueilli ces petites fleurs sauvages pour les offrir à ses parents ? Que de belles couleurs qui attirent l’oeil. Il est malin d’ajouter à votre régime alimentaire les mauvaises herbes que la nature bien organisée nous offre gratuitement

Il convient de ne pas consommer ces plantes sauvages sans avoir pris des renseignements auparavant. Après être passé en pharmacie présenter vos plantes ou champignons cueillis, vous connaîtrez mieux les mauvaises herbes du jardin et leurs propriétés médicinales.

Liste non exhaustive des plantes du jardin

Les plantes sauvages qui envahissent votre jardin et requièrent de les ôter à la main sont nombreuses et occupent parfois l’espace de votre potager. Ainsi vos légumes poussent moins ou sont envahis de leurs maladies.

Désherbeur Manuel
Désherbeur Manuel
Extracteur de mauvaises herbes
Extracteur de mauvaises herbes

Il existe également des recettes pour cuisiner les mauvaises herbes qui auront des effets positifs sur votre corps. Les mauves herbes sont à cuisiner en quiche, salades, pesto ou velouté combiné avec des fanes de radis par exemple. Voici la liste de quelques plantes sauvages :

  • l’ortie,
  • la tulipe,
  • le lierre terrestre,
  • le houblon,
  • l’aubépine,
  • la pâquerette,
  • le mauve sylvestre,
  • le sureau,
  • le pissenlit, et bien d’autres que vous pourrez retrouvez sur des sites internet appropriés ou en boutiques d’alimentation bio.

Les atouts de manger les plantes sauvages

Dans un jardin, à petite ou grande échelle ; les jardiniers ou agriculteurs ont besoin d’arracher les plantes sauvages. Il y a le retrait à la main ou avec des désherbants non naturels qui ne favorisent ni votre santé ni votre forme.

Parallèlement, il y a trois autres solutions naturelles plus adaptées à l’environnement, à votre consommation alimentaire de vos légumes et pourvues d’effets sur votre digestion. Ainsi vous pouvez :

  • Les ôter avec un mélange de sel, bicarbonate de soude, vinaigre et eau bouillante
  • Mangeons-les. L’individu n’a-t-il pas vécu de cueillette et de chasse il y a une dizaine de millénaires ?
  • Constatez les effets diurétiques, nutritifs, anti carences en vitamines, minéraux et oligo-éléments tels que « vitamine C, vitamine du complexe B, calcium, magnésium, chrome, potassium, cuivre, fer et phosphore.

Avantages, Recettes, mélanges pour votre régime alimentaire

Votre cueillette de plantes sauvages n’engage aucun frais ! Les avantages sont aussi leurs saveurs méconnues qui pourraient plaire, leur fraîcheur, et la nouveauté que ces plantes de jardin comestibles apportent dans votre alimentation. N’avez-vous jamais vu dans les restaurants, faisant office parfois de décorations, des petites feuilles colorées ?

Faisons un résumé sur quelques unes de ces plantes qui se mangent gratuitement : la tulipe en pétales fris ou encore les feuilles d’égopode en soupes, tartes, quiches et salades. A la cuisson, vous pourrez y ajouter simplement des huiles, des épices, parfois des oignons.

Régime alimentaire pour protéger le monde

Le transport de marchandise fait parti du commerce international et occasionne un pollution de l’environnement et augmente le gaz à effet de serre. La transformation des aliments dans l’agroalimentaire est aussi polluante. Pourquoi ne pas se laisser tenter par cette consommation écologique, locale, bio, adaptée aux saisons et à la nutrition ? Régalons-nous

Référence

Références

Economiser en mangeant des mauvaises herbes, le jardinage et les mauvaises herbes,

Cet article ainsi que ses références bibliographiques sont publiés sur https://e-reporter-sante.com/ _ E REPORTER SANTE – Service rédaction- Elisabeth Righini SIRET 89045878900017 11 rue de Chantepuits – 95220 Herblay. Tél. : +33 (0)6 48 90 56 54 ©E REPORTER SANTE – Décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :